Vétathlon à Saint-Privat-des-Vieux 2013

Sandrine et Laurent Felgerolles, les artisans du succès du premier Vétathlon à Saint-Privat-des-Vieux.

Le Vélo Club Salindres Saint-Privat (VCSSP) organisait ce dimanche 10 mars son premier Vétathlon : deux boucles VTT de 9km et deux courses pédestres de 4 km. Premier essai transformé pour cette épreuve placée sous l’égide de la Fédération Française de Triathlon et qui a réunie 140 participants en individuels et par équipes.

Chez les femmes c’est l’équipe Boulic-Laffont (Uzes/Courir en Uzège) qui l’emporte en 2:47:02 tandis que chez les hommes, l’équipe locale du VCSSP Clauzel-Merle s’impose en 1:35:02 avec des performances en individuel pour Florian Luquet de l’AS Miramon en 1:36:04 et de Verena Eisenbarth (Croco d’Airain triathlon Nîmes) en 1:55:17.

Au delà de l’exploit sportif, la manifestation ouverte à tous en ce début de saison a obtenu un réel succès puisqu’on trouvait sur la ligne de départ des licenciés de natation, de football, de tennis aux cotés des coureurs, des vététistes ou des triathlètes. Un éclectisme qui est à l’image de ce club que son président actuel Laurent Felgerolles qualifie volontiers de “généraliste”. “Au VCSSP, nous ne nous cantonnons pas dans une seule discipline mais nous proposons à côté des activités VTT (75% des licenciés), des activités piste (route, cyclo, piste…) ou encore, depuis deux ans, une activité triathlon”. Au total cela représente 210 licenciés (dont 60% de jeunes) répartis sur trois fédérations. Et les performances sont au rendez-vous puisque le club compte avec Julien Merle un champion cyclosportif national (Challenge Rotor) et deux jeunes champions des trophées de France des jeunes Vététistes avec les frères Quentin et Mathieu Reboul.

Un succès du jour qui rejaillit aussi sur les épaules de l’organisatrice de la course : Sandrine Felgerolles, son épouse, membre du VCSSP mais également du club de course à pieds de St Christol où elle a déjà pris part à l’organisation d’événements. “Cela n’aurait pas pu se faire sans la participation de tout le monde et l’aide de la municipalité qui a mis à notre disposition tout le complexe sportif”. commente-t-elle. “Bien sûr on a repéré quelques petits choses à corriger, il y avait trop de monde par exemple dans le parc à vélos, mais dans l’ensemble on peut être très satisfaits. On le refera”, dit-elle, “toujours en début de saison, parce qu’après il y a beaucoup d’autres rendez-vous.” Visiblement ces deux là n’ont pas fini de faire faire bouger le monde des sportifs.

Source:  http://www.objectifgard.com/.